L'arbre et le lampadaire

PHOTOGRAPHIE

 

The tree and and the street lamp

LES LANTERNES SOURDES / LANTERNS 1998-2004

Parmi les éléments visibles depuis l'espace, il y en a deux qui peuvent symboliser les rapports entretenus par l'homme et son environnement « naturel » : l'arbre et le lampadaire.

Le 25 décembre 1968, de retour de la lune, un astronaute observa la Terre de l'espace et pensa à une décoration de Noël, précieuse et délicate.

La nuit, devenue électrique, s'éclaire désormais grâce à mille et une lanternes. La magie subsiste encore dans cette « révélation » qu'est l'électricité, les lampadaires diffusent leur lumière et imitent « l'œuvre » solaire.

Mais le cycle naturel est rompu et le rythme n'est plus le même, nous nous activons maintenant le jour et la nuit. L'électricité a projeté les évolutions scientifiques, technologiques et industrielles à des cadences qui ne cessent de s'accélérer.

Pendant ce temps-là, sous le consentement des étoiles et dans le silence de la rotation du monde, les arbres et les lampadaires s'observent et se jaugent. Un dialogue s'instaure, les étoiles témoigneront...

Les lanternes sourdes
Editions Trans photographic press, 2004.


Two objects which are visible from space can be said to symbolize the relationship between mankind and his natural environment – trees and street lamps.

Returning to earth on 25 December 1968, the Apollo 8 astronauts saw the earth as a precious, fragile Christmas tree bauble.

Now, the electric night shimmers with a thousand lanterns. Still imbued with magic, electric light illuminates the night, taking over where the sun leaves off.

But this breaks the natural rhythm of the daily cycle, turning night into day with no time to rest. Electricity has revolutionized science, technology and industry, at an ever accelerating pace.

Meanwhile, under the light of the stars as the world turns in silence, the trees and the street lamps observe and take stock of each other. And so the stars bear witness to a nascent dialogue...