LES VIVANTS # 1

Yo-Yo Gonthier, Les vivants # 1, résidence de création, 16 mai -14 juillet 2018, exposition printemps 2019, Chapelle Saint-Jacques centre d'art contemporain, Saint-Gaudens, France.

 

Parfois resurgissent, dans les silences et les interstices fragiles du temps, des histoires qu’on se raconte, archaïques, des croyances, des mythes et des légendes qui persistent et forgent nos imaginaires.

Il y a aussi ce que le corps nous raconte, ce qu’il est, ce qu’il contient, un précipité de ce qui nous a été transmis. Nous héritons d’un patrimoine dont la préciosité nous échappe. Pourtant, le corps parle, sensible et insondable.

Nous sommes habités par des histoires. Nous sommes ce qui nous habite. Mais que deviennent les histoires qui n’ont pas été transmises quand nous disparaissons ?

 

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_01

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_03

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_04

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_03

 

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_05

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_06

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_07

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_09

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_10

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_01

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_12

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_02

 

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_08b

 

 

 

 

 

 

Fantomatic, Yo-Yo Gonthier, résidence de création, Chapelle Saint-jacques, Centre d'art contemporain,  9 mars, 13 juillet 2018

Dans l'ancienne droguerie Faure, aujourd'hui désaffectée, nous ouvrons un atelier de création pluridisciplinaire ouvert à tous. 

Le 15 juin 2018 Une expérience a eu lieu, elle fut collaborative, intense et fragile, en voici quelques traces. 

 

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/une experience_12 

 

 

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/une experience_13

 

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_13

 

 

images/stories/site_yoyo/projets/fantomatic/fantomatic_atelier_11

 

 

GHOST PARK - HISTOIRES DE FANTÔMES - APPEL À PARTICIPATION

Venez nous raconter vos histoires vécues ou imaginaires et faites partie d’un projet plastique et cinématographique mêlant témoignages et écritures fictionnelles.

La figure du fantôme est un prétexte, un véhicule. Ce dont il est question ici ce sont les réminiscences d’histoires et de croyances archaïques qui subsistent dans nos sociétés modernes. Il y a les mémoires intimes et vécues, parcellaires et incomplètes, les valeurs et les espoirs, les visions et les effacements.

Que subsiste-t-il de ce qui nous a été transmis et que transmettons-nous ? Que choisissons-nous de transmettre ?

Parfois resurgissent, dans les silences et les interstices fragiles du temps, des histoires qu’on se raconte, archaïques, des croyances, des mythes et des légendes qui persistent et forgent nos imaginaires.

Il y a aussi ce que le corps nous raconte, ce qu’il est, ce qu’il contient, un précipité de ce qui nous a été transmis. Nous héritons d’un patrimoine dont la préciosité nous échappe. Pourtant, le corps parle, sensible et insondable.

Nous sommes habités par des histoires. Nous sommes ce qui nous habite.

Mais que deviennent les histoires qui n’ont pas été transmises quand nous disparaissons ?

 

Ghost Park

images/stories/site_yoyo/projets/ghostpark/sds6619r2rr.jpg 

Film (en cours), Noir et blanc, super 8, sonore. Plusieurs récits s’entremêlent, des paroles, des personnages, dans différents lieux de la ville et ses alentours (skate Park, la source et la Chapelle de la Caoue, la rue Victor Hugo, Chapelle Saint-Jacques…) Des portraits mis en scène, dans des lieux propices à faire ressurgir des histoires anciennes ou intemporelles. On entend des voix, des pensées. On voit des visages des regards, des paysages. Les corps se déplacent, se croisent, glissent dans l’espace, se heurtent, se touchent.

Ce film s’inscrit dans la suite des films Une éclaircie (2013), La luz de tu cara, la luz de tu cuerpo (2016)




 Au début de la résidence à eu lieu une exposition, elle fut nommée L'éclat fantastique.

L'éclat fantastique, exposition personnelle, installation, projections, Chapelle Saint-Jacques Centre d'art contemporain, Médiathèque du Saint-Gaudinois, 9 mars - 28 avril 2018

images/stories/site_yoyo/expositions/photos_install/leclat_01
 
VOIR PLUS D'IMAGES