Le labyrinthe

FESTIVAL LES CHEMINS #2, LES PISTEURS, 6-17/07/2021

 Yo-Yo Gonthier, Le labyrinthe, 2021, installation, Réhabilitation poétique, Carbonne, France

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/00_pisteurs

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/000_ pisteurs

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/13_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/00_pisteurs_pano

 

images/stories/site_yoyo/actualite/pisteursopening

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/12_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/01_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/02_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/03_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/04_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/06_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/07_maze

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/05_maze

 

Le labyrinthe

Dans une forêt, il y a une multitudes de chemins, des sentiers balisés par les humains et les autres, quasi imperceptibles. Attentifs on peux les voir, sentes animales, voies aériennes des oiseaux, transport des effluves, circulations sous terraines des végétaux, des animaux, des champignons alliés, permettant les communications entres espèces, les interdépendances, les symbioses.

Une forêt est un labyrinthe, une imbrication de réseaux superposés, inextricables, on parle aujourd’hui d’une sorte d’internet des arbres, un "wood wide web" révélant une incroyable entraide entre les vivants. Le système racinaire des plantes et des arbres peut être plus de dix fois plus important que sa partie aérienne. Cela change la perception du monde que nous pensons connaitre. Le monde souterrain lui pour une grande part, nous est inconnu.

Dans la halle, une installation de 600 m2 vous invite à jouer, à explorer, et découvrir des pistes évolutives, Fait de bambous et de voiles, un labyrinthe végétal vous laisse cheminer et découvrir des jeux d’apparitions et de disparitions. La structure évolue, s'augmente au fil du temps de l'exposition.


Yo-Yo Gonthier
17/05/2021

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/maze_1

Le système racinaire, au sol tracés de couleurs reliant les points de contact de la structure, l'empreinte du labyrinthe (simulation)

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/maze_2

 Le grand dôme, H : 432cm, la zone d'harmonies, de rencontres. A gauche (praticable bois) La scène, la zone de transmission !(simulation)

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/maze_2

Les 46 arches de bambou, accrorhées et ficelées avec du sisal. ((simulation)

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/maze_4

 Les voiles, opalescentes et opaques, laissant passer plus ou moins la lumière, les sons et les regards, coton ignifugé. ((simulation)

 

images/stories/site_yoyo/portfolio/le_labyrinthe/11_maze

Ce projet a été réalisé dans le cadre du grand chantier poétique et politique Les pisteurs, organisé par Les chemins, initiant la réhabilitation de l'ancienne Halle à la volaille de Carbonne, Haute Garonne, France. L'installation Le labyrinthe a été créée in situ pendant une résidence de création d'un mois, précédant le festival,  du 6 juillet au 17 Juillet 2021. Il s'agissait de la deuxième édition du festival pluridisciplinaire, dont la thématique était cette année la biodiversité.

Un grand merci à la ville de Carbonne, qui nous ont accueilli, à l'équipe des Chemins, en particulier Marie Guéret, Angie Ba, et aussi François-Xavier Gbré, Christine Gélis, Monica, Bruno, Philippe et les amis venus en renfort pour les expéditions de recherche et de transport des bambous nottament, sans qui ce projet n'aurait pas vu le jour !

Plus d'infos sur Les chemins